Bertsua ( Poêmes chantés )

Le bertsularisme est un chant d'improvisation qui remonte au XVIIIe siècle. Il s'agit de redoubler d'imagination et de bons mots selon un thème choisi, tout en respectant une mélodie et une versification rigoureuse. Il existe trés peu de renseignements concernant l'histoire du bertsularisme avant le XIXe siècle. Le bertsu est régi par une combinatoire de rimes, un découpage en vers, une prolifération de strophes, paramètres dont l'on use d'ordinaire pour qualifier une poésie d'écriture.

Technique

Le timbre ! Prenons l'exemple d'une joute au cours de laquelle le meneur de jeu impose un sujet en précisant le rythme . Le bertsulari doit en quelques secondes choisir son timbre, obéir aux règles imposées par le rythme, trouver les rimes et élaborer le contenu. L'ensemble de ces choix doit être casi simultané et doit conduire à l'improvisation du bertsu.

Le choix du timbre est choisi par le bertsulari en fonction du thème. Le bertsulari connaît plusieurs timbres . Il devra choisir très rapidement le meilleur. L'improvisateur conçoit son oeuvre en chantant. La mélodie choisie par le bertsulari conduit naturellement le rythme du vers. En improvisant ses vers, le bertsulari ne compte pas le nombre de syllabes. Avec la force de l'expérience, il sait que telle mélodie doit inévitablement le conduire à la composition de tel vers. En règle générale, à une note de la mélodie correspond une syllabe. Cependant, il arrive que cette règle soit transgressée, soit pour la beauté musicale ou celle du vers, soit tout simplement en cas de besoin.

Tiré du livre "Les Bertsularis" de Daniel LANDART et Dominique BURUCOA

 


  
MAIL : webmaster@iparralde.net   
Copyright 2008 WWW.IPARRALDE.NET RéalisationJ.Managau Tous droits réservés