Blason de Ciboure

Attenante à Saint Jean de Luz, Ciboure vit comme sa voisine de la pêche.
C
onstruite à l'extrémité du pont de la Nivelle, Ciboure est une ville remarquable par la beauté de son site. Son nom basque "Zubiburu" signifie "Tête de Pont". A l'origine, simple quartier d'Urrugne, la ville a connu une évolution impressionnante. Erigée en paroisse en 1555, elle n'a obtenu sa personnalité administrative qu'en 1603.
Le Fort de Socoa qui garde l'entrée du port et qui abrite desormais des activité nautiques fut bâti sous le règne d'Henri IV et servait à se protéger des invasions espagnole.
La ville offre aux promeneurs ses petites ruelles ombragées, ses monuments. La mairie s'entoure d'édifices du début du XVIIIéme, la tour de Bordagain ancien poste de guet, et de nombreuses villas construites face à la mer, témoins des années folles de la Côte basque.



Ciboure

Ciboure fut le village d'artistes reste maurice Ravel, auteur du fameux " Boléro", l'un des plus grands compositeurs contemporains. Sur le quai, sa maison natale arbore une superbe facade en pierre de taille. De nombreux peintres tel que Ramiro Arrue, Gustave Collin firent de ce port et de ses ruelles, un atelier de plein air .
Fidèle à l'esprit festif du peuple basque, Ciboure offre une palette d'animations et de manifestations typiques, tournois de pelote, marchés paysans, festival de force basque, feux d'artifice ... sans oublier la table avec ses nombreux restaurants aux terrasses animées qui ouvrent leurs tables afin de découvrir les spécialités les plus savoureuses dans des menus où poissons et crustacés tiennent une place prépondérante.



L'église Saint Vincent

Derrière la Maison Ravel, , cet édifice de 1555, dit "en pagode" se caractérise par l'originalité de son clocher octogonal . A l'intérieur, 3 étages de galeries, les tableaux et le rétable proviendraient de l'ancienne chapelle des Récollets. Sur le parvis, on peut admirer près du Portail, des stèles funéraires très anciennes.

La Vieille Fontaine

Située près du fronton, cette fontaine a été construite en 1676. Elle porte gravée sur la pierre, les armes de Ciboure
La Mairie

Construite en 1720, elle a conservé la cour intérieure pavée et les balcons extérieurs aux balustrades en fer forgé. Dans la salle d'attente du 1er étage, une exposition permanente de peintres locaux contemporains.

Le phare

Le phare a été construit en 1936 sur l'emplacement de l'ancien feu amont, habillé et surélevé par l'architecte Pavlovsky. Les feux sont situés de manière à indiquer l'enfilade du chenal aux bateaux qui rentrent au port.
Villa Leihorra

Domaine privé, oeuvre majeure de l'architecte J. HIRIART comme un manifeste Art Déco et pour sa famille qui en reste propriétaire. Situation unique face à la baie, au-dessus de jardins en terrasse, fronton de pelote, patio intérieur.
Le Fort de Socoa

Gardien de l'entrée de la rade, énorme tour circulaire voulue par Henri IV, édifiée par Louis XIII. Vauban en 1681 fera édifier la digue de protection et la route reliant le fort à la terre ferme. Actuellement propriété de l'Etat, elle abrite le Centre Nautique de l'UCPA.


Mairie : 05 59 47 26 06
 Office Tourisme : 05 59 47 64 56
Site Internet
 

  
MAIL : webmaster@iparralde.net   
Copyright 2008 WWW.IPARRALDE.NET RéalisationJ.Managau Tous droits réservés